Se connecter

La fibromyalgie

une structure spécialisée en douleur chronique

Français de l’IASP

la recherche

valise fibromyalgie

Le 12 mai 2021, la journée mondiale de la fibromyalgie mettra un coup de projecteur sur ce syndrome douloureux chronique mal connu, souvent dénigré qui mérite toute notre attention.

À la demande de la Direction Générale de la Santé et en partenariat avec Fibromyalgie France , la SFETD a travaillé sur une campagne de communication bienveillante et empathique autour d’un film court dont l’objectif est de sensibiliser les professionnels de santé autant que le Grand Public aux handicaps vécus par les patients fibromyalgiques. Ce syndrome douloureux, source mais aussi conséquence de nombreuses souffrances mérite d’être reconnu, écouté et soulagé.

La fibromyalgie qu’est-ce que c’est ?

La fibromyalgie existe : c’est une réalité clinique. Elle concerne 2% de la population française. 
Elle se caractérise par des douleurs diffuses, une fatigabilité à l’effort, un sommeil non réparateur, une asthénie, et de nombreux troubles associés. Les douleurs peuvent être intenses mais le bilan biologique ne retrouve pas d’anomalie. 
Le retentissement fonctionnel est important (altération de la qualité de vie analogue à celui de la polyarthrite rhumatoïde) Croire le patient est indispensable. 2/3 des patients ressentent un fort sentiment d’injustice préjudiciable à une amélioration des symptômes. 
Les comorbidités psychologiques sont fréquentes et doivent êtres dépistées et traitées. (Dépression, anxiété, troubles cognitifs…) – Il n’existe pas de personnalité pathologique sous-jacente mais une biographie marquée par de nombreuses souffrances, culpabilités, traumatismes.

questionnaire

Comment la dépister ?

Douleurs articulaires, musculaires ou tendineuses depuis au moins 3 mois ? Le questionnaire FIRST à compléter par le patient vous aidera à mieux analyser sa douleur et ses symptômes.

Score diagnostic

Quels critères pour la diagnostiquer ?

Un patient satisfait aux critères de diagnostic de fibromyalgie, lorsqu’il remplit les trois conditions suivantes :

  • Présence des symptômes douloureux depuis au moins trois mois ;
  • Index de la douleur généralisée (Widespread pain index) à 7 et échelle de sévérité des symptômes à 5 ou index de la douleur entre 3 et 6 et échelle de sévérité des symptômes à 9 ;
  • Elimination de toute autre cause des douleurs chroniques ostéo-articulaires.

Bilan minimum préalable

La fibromyalgie ne s’accompagne d’aucune anomalie biologique. Un bilan est cependant indispensable pour éliminer les principaux diagnostics différentiels. Il est guidé par la clinique.

  • Bilan inflammatoire : protéine C-réactive (CRP), vitesse de sédimentation globulaire, numération formule sanguine (NFS), électrophorèse des protides ;
  • Bilan hépatique ;
  • Calcémie, phosphorémie, vitamine D ;
  • Hormones thyroïdiennes, Thyréostimuline (TSH) ;
  • Ferritinémie ;
  • Créatinine – kinases, éventuellement électromyogramme (Myalgies) ;
  • Groupage tissulaire : HLA B27 et radiographie du bassin à la recherche d’une sacro-iléite ;
  • Facteur rhumatoïde, anticorps anti-peptides citrullinés (anti CCP), anticorps anti-nucléaires ;
  • Les cas plus difficiles peuvent justifier d’autres explorations (IRM médullaire, biopsie de glandes salivaires, polysomnographie….).

Le syndrome fibromyalgique est souvent associé à d’autres douleurs chroniques

Quelle prise en charge ?

Aucun médicament n’a l’AMM dans l’indication fibromyalgique.
Les traitements non médicamenteux sont essentiels dont l’activité physique adaptée.
L’accompagnement psychologique est fortement encouragé.
Les corticoïdes et les opioïdes ne sont pas recommandés.
L’objectif des traitements est d’améliorer la qualité de vie et le handicap.

L’activité physique est recommandée :

  • baisse de la sensibilité douloureuse
  • entraîne une
  • amélioration du bien-être
  • améliore confiance en soi et qualité de vie,
  • améliore le sommeil donc atténue la fatigue,
  • restaure la masse musculaire et la souplesse et permet d’éviter des blessures
Couv Guide d'initiation

Mieux comprendre la fibromyalgie et les stratégies à mettre en place

La fibromyalgie : ce qu’il faut savoir à minima

Logo Assurance maladie

La fibromyalgie, ou syndrome fibromyalgique, est caractérisée par des douleurs diffuses persistantes. Un suivi médical et des changements de mode de vie permettent de mieux vivre avec la maladie.

INSERM

Rapport INSERM 2020 Synthèse et recos sur la fibromyalgie (expertise collective)

fibromyalgie

Des informations détaillées sur les douleurs chroniques et la fibromyalgie avec documents de travail sont en ligne sur le site du Réseau Lutter Contre la Douleur.

Version mobile

La fibromyalgie

valise fibromyalgie

Le 12 mai 2021, la journée mondiale de la fibromyalgie mettra un coup de projecteur sur ce syndrome douloureux chronique mal connu, souvent dénigré qui mérite toute notre attention.

À la demande de la Direction Générale de la Santé et en partenariat avec Fibromyalgie France , la SFETD a travaillé sur une campagne de communication bienveillante et empathique autour d’un film court dont l’objectif est de sensibiliser les professionnels de santé autant que le Grand Public aux handicaps vécus par les patients fibromyalgiques. Ce syndrome douloureux, source mais aussi conséquence de nombreuses souffrances mérite d’être reconnu, écouté et soulagé.

La fibromyalgie qu’est-ce que c’est ?

La fibromyalgie existe : c’est une réalité clinique. Elle concerne 2% de la population française. 
Elle se caractérise par des douleurs diffuses, une fatigabilité à l’effort, un sommeil non réparateur, une asthénie, et de nombreux troubles associés. Les douleurs peuvent être intenses mais le bilan biologique ne retrouve pas d’anomalie. 
Le retentissement fonctionnel est important (altération de la qualité de vie analogue à celui de la polyarthrite rhumatoïde) Croire le patient est indispensable. 2/3 des patients ressentent un fort sentiment d’injustice préjudiciable à une amélioration des symptômes. 
Les comorbidités psychologiques sont fréquentes et doivent êtres dépistées et traitées. (Dépression, anxiété, troubles cognitifs…) – Il n’existe pas de personnalité pathologique sous-jacente mais une biographie marquée par de nombreuses souffrances, culpabilités, traumatismes.

Comment la dépister ?

questionnaire

Douleurs articulaires, musculaires ou tendineuses depuis au moins 3 mois ? Le questionnaire FIRST à compléter par le patient vous aidera à mieux analyser sa douleur et ses symptômes.

Quels critères pour la diagnostiquer ?

Score diagnostic

Un patient satisfait aux critères de diagnostic de fibromyalgie, lorsqu’il remplit les trois conditions suivantes :

  • Présence des symptômes douloureux depuis au moins trois mois ;
  • Index de la douleur généralisée (Widespread pain index) à 7 et échelle de sévérité des symptômes à 5 ou index de la douleur entre 3 et 6 et échelle de sévérité des symptômes à 9 ;
  • Elimination de toute autre cause des douleurs chroniques ostéo-articulaires.

Bilan minimum préalable

La fibromyalgie ne s’accompagne d’aucune anomalie biologique. Un bilan est cependant indispensable pour éliminer les principaux diagnostics différentiels. Il est guidé par la clinique.

  • Bilan inflammatoire : protéine C-réactive (CRP), vitesse de sédimentation globulaire, numération formule sanguine (NFS), électrophorèse des protides ;
  • Bilan hépatique ;
  • Calcémie, phosphorémie, vitamine D ;
  • Hormones thyroïdiennes, Thyréostimuline (TSH) ;
  • Ferritinémie ;
  • Créatinine – kinases, éventuellement électromyogramme (Myalgies) ;
  • Groupage tissulaire : HLA B27 et radiographie du bassin à la recherche d’une sacro-iléite ;
  • Facteur rhumatoïde, anticorps anti-peptides citrullinés (anti CCP), anticorps anti-nucléaires ;
  • Les cas plus difficiles peuvent justifier d’autres explorations (IRM médullaire, biopsie de glandes salivaires, polysomnographie….).

Le syndrome fibromyalgique est souvent associé à d’autres douleurs chroniques

Quelle prise en charge ?

Aucun médicament n’a l’AMM dans l’indication fibromyalgique.
Les traitements non médicamenteux sont essentiels dont l’activité physique adaptée.
L’accompagnement psychologique est fortement encouragé.
Les corticoïdes et les opioïdes ne sont pas recommandés.
L’objectif des traitements est d’améliorer la qualité de vie et le handicap.

L’activité physique est recommandée :

  • baisse de la sensibilité douloureuse
  • entraîne une
  • amélioration du bien-être
  • améliore confiance en soi et qualité de vie,
  • améliore le sommeil donc atténue la fatigue,
  • restaure la masse musculaire et la souplesse et permet d’éviter des blessures

Mieux comprendre la fibromyalgie et les stratégies à mettre en place

Couv Guide d'initiation

La fibromyalgie : ce qu’il faut savoir à minima

Logo Assurance maladie

La fibromyalgie, ou syndrome fibromyalgique, est caractérisée par des douleurs diffuses persistantes. Un suivi médical et des changements de mode de vie permettent de mieux vivre avec la maladie.

INSERM

Rapport INSERM 2020 Synthèse et recos sur la fibromyalgie (expertise collective)

fibromyalgie

Des informations détaillées sur les douleurs chroniques et la fibromyalgie avec documents de travail sont en ligne sur le site du Réseau Lutter Contre la Douleur.