Se connecter

Etape 3 : Améliorer l’accès à la prise en charge des patients douloureux

Enjeux : Quelles sont les problématiques d’accès à des structures spécialisées dans la douleur ?

1. Le patient arrive en structure spécialisée dans la Douleur Chronique plusieurs années après les premiers symptômes (en moyenne 5 ans après le début des douleurs) ; ce qui rend la prise en charge difficile et limitée… alors même que la prise en charge précoce de la douleur permet d’éviter la chronicité10

2. Moins de 3% des patients douloureux chroniques sont pris en charges dans l’une des 245 consultations et centres spécialisés dans la prise en charge de la douleur11. Le délai d’attente pour être reçu en SDC s’échelonne entre 2 et 26 semaines12

3. Alors que la douleur est présente chez 53% des patients atteints d’un cancer (tous stades de cancer confondus), elle n’est contrôlée que chez 5,6 % d’entre eux . Seulement 7,3% des patients douloureux atteint d’un cancer rencontrent un spécialiste de la douleur14


Défi : 

Maintenir et consolider le maillage et le rôle des centres spécialisés en lien avec l’ensemble des professionnels de santé impliqués dans la prise en charge pour permettre de répondre aux besoins des patients douloureux 

 

Propositions : 

1. Consolider les structures existantes et développer de nouvelles structures spécialisées pour répondre aux besoins croissants des populations vulnérables, en gériatrie, en santé mentale et en situation de handicap, en préservant la dimension pluriprofessionnelle.

2. Préserver et augmenter les postes de médecins de la douleur ainsi que des professionnels paramédicaux et psychologues, et pérenniser les financements dédiés à la prise en charge de la douleur. 

3. Développer des expérimentations permettant de prioriser l’accès à la prise en charge dans les SDC. A ce titre, la e-santé, la télémédecine peuvent permettre d’améliorer l’accès aux structures de la douleur, de réduire les inégalités et les déserts médicaux.

Fermer le menu