Se connecter

Etape 1 : Prévenir les facteurs de risque de la douleur chronique Enjeu : quels sont les facteurs de risque de la douleur chronique ?

Facteur de risque n°1 :
Les douleurs chroniques post-opératoires sont des douleurs qui persistent plus de deux mois après une intervention, sans lien avec une complication chirurgicale ou la douleur préopératoire. Elles concernent 5 à 30% des patients opérés, parmi lesquels 5 à 10% développent des douleurs sévères avec un fort retentissement socioprofessionnel1.

Facteur de risque n°2 :

Les douleurs musculosquelettiques ont un impact considérable sur la population active. Ainsi, les lombalgies représentent la 1ère cause d’incapacité, et sont passées de 58 à 83 millions d’Année de Vie vécues en Incapacité entre 1990 et 20102

Facteur de risque n°3 :
Douleur aiguë intense et insuffisamment soulagée3, ou antécédents de douleur répétée (particulièrement en période néonatale et personne âgée) sont à l’origine de douleurs chroniques.  

Facteur de risque n°4 :
Les personnes en situation de handicap représentent une population à risque de douleur aiguë et chronique4 : présence de pathologies douloureuses, limites d’outils d’évaluation, comorbidités et risque de douleurs liées aux soins répétés chez les personnes handicapées. 

 

Défi : 

Améliorer la prévention des facteurs de risque de la douleur chronique

 

Propositions : 

1.Développer des campagnes ciblées de prévention de la douleur, en milieu professionnel, en chirurgie ou liée aux soins

2.Mieux prévenir les douleurs chroniques et leur impact en proposant un dépistage et une prise en charge précoce des facteurs de chronicisation

3.Sensibiliser les professionnels à l’identification de signaux d’alerte de douleur post-opératoire, post traitement du cancer, post-infection et améliorer le parcours de soins du patient douloureux après une chirurgie ou une pathologie 

Fermer le menu